Diocèse

De Projet Diocèse.

Dans une formule d'une grande richesse, le canon 369 définit le diocèse comme "une portion du peuple de Dieu, confiée à un Évêque pour qu'avec l'aide de son presbyterium il en soit le pasteur ; ainsi le Diocèse, lié à son pasteur et par lui rassemblé dans l'Esprit Saint grâce à l'Évangile et à l'Eucharistie, constitue une Église particulière en laquelle est vraiment présente et agissante l'Église du Christ, une, sainte, catholique et apostolique".

Le Diocèse est principalement composé de paroisses ou groupements paroissiaux qui sont regroupés en doyennés. Mais sa mission pastorale s'exerce aussi en milieu extra-paroissial. Institution de Droit canonique, le Diocèse est représenté en droit civil français, depuis 1924, par une Association diocésaine dont le président de droit est l'Évêque.


Pour en savoir plus

Can. 369 – Le diocèse est la portion du peuple de Dieu confiée à un Évêque pour qu’il en soit, avec la coopération du presbyterium, le pasteur, de sorte que dans l’adhésion à son pasteur et rassemblée par lui dans l’Esprit Saint par le moyen de l’Évangile et de l’Eucharistie, elle constitue une Église particulière dans laquelle se trouve vraiment présente et agissante l’Église du Christ, une, sainte, catholique et apostolique.

D'un point de vue juridique, ses éléments constitutifs essentiels sont:

  1. une portion du peuple de Dieu ou communauté de fidèles ;
  2. gouvernée par un évêque avec la coopération du presbyterium.

Le canon contient tous les éléments de la définition du diocèse et ne fait pas référence à l'élément territorial ; l'accent est mis davantage sur la communauté de fidèles que sur le critère de délimitation territoriale. Cependant le can. 372 exige que les Églises particulières et les autres structures qui leur sont assimilées soient toujours délimitées à l'intérieur d'un territoire.

Can. 372 – § 1. En principe, la portion du peuple de Dieu qui constitue un diocèse ou une autre Église particulière sera circonscrite en un territoire déterminé de sorte qu’elle comprenne tous les fidèles qui habitent ce territoire.

§ 2. Cependant, là où au jugement de l’autorité suprême de l’Église après qu’elle ait entendu les conférences des Évêques concernées, l’utilité s’en fait sentir, des Églises particulières distinctes par le rite des fidèles ou pour toute autre raison semblable pourront être érigées sur ce territoire.

Outils personnels